NATURE HUMAINE

Là où la science, l'expérience et la passion
pour l'activité physique, la performance et le plein-air se rencontrent

Entraînement - Équipement - Plein-air

Test | REDSHIFT : Le système à suspension Shockstop

Presque quotidiennement, on voit poindre sur le marché un nouveau gadget ou un nouvel accessoire qui promet de révolutionner notre pratique du vélo. C’est donc un peu perplexe que j’ai entrepris l’essai de ce système à suspension, croyant qu’il s’agissait d’une autre « bébelle » de qualité douteuse, qui décevrait dès la première utilisation.

Mon scepticisme a commencé à baisser la garde dès l’ouverture des boîtes : au premier regard on présume qu’il y a beaucoup de recherche et de développement dans le design et la finesse des détails. Et le premier toucher confirme cette impression : on constate qu’il ne s’agit pas de pacotille. Les composantes (en aluminium) semblent de qualité, et on apprécie le look épuré qui se marie parfaitement aux esthétiques des vélos.


La potence

La potence articulée possède un ingénieux système d’absorption des chocs qui repose sur deux petits élastomères, insérés à l’intérieur. Les vibrations causées par les imperfections de la route se voient absorbées par le léger pivot, plutôt que d’être transmises aux mains et aux poignets. En plus d’adoucir la conduite, le Shock Stop ne semble pas (trop) compromettre la nervosité. Disponible en 5 longueurs (90/100/110/120 mm), la potence est livrée avec cinq élastomères de densité variée, afin de régler l’absorption au degré désiré.


La tige de selle

La tige de selle comporte un ingénieux système de suspension. L’intérieur est équipé d’un puissant ressort ajustable relié à un mécanisme à pivot sur lequel repose la selle. La construction est solide en plus d’être élégante ; la tige ne profanera aucunement le look de votre vélo. On ajuste le degré d’absorption des chocs simplement en tournant l’embout d’ajustement à la base de la tige, et un deuxième ressort peut s’insérer pour les cyclistes plus lourds.


Après plusieurs sorties d’essai

J’ai installé la tige de selle et la potence sur mon vélo de route en fibre de carbone, et j’ai roulé quelques centaines de kilomètres tant sur l’asphalte que sur des sentiers de gravelle.

Après quelques ajustements de degré d’absorption, ma conclusion est sans équivoque : ces nouvelles pièces vont demeurer sur mon vélo ! Et je viens de commander un deuxième système pour mon vélo de touring.

Il est possible d’ajuster le degré d’absorption de la tige et de la potence de façon très précise. Le réglage va d’un système très absorbant à un degré d’absorption seulement perceptible qu’avec de gros trous.

Si au début on a l’impression d’être sur un vélo élastique, on s’habitue si vite à la nouvelle conduite qu’on l’oublie très rapidement. En fait, l’intégration se fait si naturellement qu’on remarque l’efficacité du système seulement quand on retourne à un vélo qui n’en possède pas et qu’on ressent à nouveau toutes les imperfections de la route.

Si on peut soupçonner que l’absorption occasionne une légère perte de transmission d’énergie des muscles au pédalier, particulièrement lorsque debout sur les pédales (en danseuse), je ne crois pas que ce soit significatif, peut-être à part pour ceux pour qui chaque fraction de seconde compte. Il faudrait faire des tests en laboratoire pour en avoir le coeur net.

La tige et la potence s’installent rapidement et très facilement à l’aide de clés hexagonales, et Redshift a produit d’excellentes vidéos pour assister l’installation de la tige de selle et de la potence. Au Canada, on peut se procurer le système en ligne pour 350 US$. On peut également acheter la potence (150 US$) ou la tige (230 US $) séparément.

Ce système de suspension fait autant pour vélo de route, de ville, de cyclotourisme, que de cyclocross. Les chemins cahoteux n’auront plus le même effet d’usure, d’inconfort et de fatigue sur l’ensemble du corps. Un de mes coups de coeur de la dernière année !

Faudrait en parler aux coureurs du Paris-Roubaix ! Et, difficile de se retenir : il s’agit d’un système parfait pour nos belles routes québécoises nid-de-poulées !


Pour en savoir plus : www.redshiftsports.com


Vous avez aimé… Partagez !

Xavier Bonacorsi

Xavier Bonacorsi

Photographe, kinésiologue, constructeur et disciple de la maxime : « la vie se passe dehors »; Xavier écrit pour divers magazines de photographie, d'entraînement, de santé et de plein-air.

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser le vôtre !

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *