NATURE HUMAINE

Là où la science, l'expérience et la passion
pour l'activité physique, la performance et le plein-air se rencontrent

Entraînement - Équipement - Plein-air

Comment orchestrer vos séances d’entraînement continu Comment orchestrer vos séances d’entraînement continu
Quelques conseils et règles à suivre pour bien préparer ses séances d’entraînement continu. Comment orchestrer vos séances d’entraînement continu

Les méthodes d’entraînement de l’aptitude cardiorespiratoire se divisent en deux grandes catégories : l’entraînement continu et l’entraînement par intervalles (on dit aussi « entraînement intermittent »).

Au cours d’une séance d’entraînement continu, l’intensité varie peu entre l’échauffement et la récupération.

L’avantage de l’entraînement continu est qu’il est à la fois facile à prescrire et simple à exécuter. Il existe principalement trois types d’entraînement continu :

  1. l’entraînement continu facile, utile pour amorcer doucement une nouvelle activité aérobie et pour récupérer activement le ou les jours après une séance difficile,

  2. l’entraînement continu intensif (on dit aussi entraînement continu « rapide »),

  3. l’entraînement continu prolongé, aussi appelé LSD, de l’anglais long slow distance.


  • Dans le corps de vos séances d’entraînement continu, particulièrement celles qui sont longues, veillez à ce que l’intensité soit moyenne ou élevée. Pendant vos longues séances d’entraînement continu, il est normal que votre intensité soit sensiblement moins élevée que pendant vos séances courtes. Or l’entraînement à intensité trop faible n’améliore pas votre aptitude cardiorespiratoire. Veillez ainsi à ce que l’intensité ne soit pas faible trop longtemps.

  • Lorsque vous vous entraînez en groupe (p. ex. en vélo, en ski de fond), organisez la sortie de manière à ce que vous ne passiez pas beaucoup de temps à intensité trop faible ou trop élevée. L’entraînement à intensité exagérément élevée peut s’accompagner d’une fatigue excessive et vous priver de l’énergie dont vous auriez besoin pour bien terminer la séance ou encore exécuter les séances d’entraînement subséquentes. La bonne formule : les camarades en meilleure forme se détachent du peloton pour faire des pointes d’effort et reviennent chaque fois retrouver le groupe.

  • N’abusez pas de l’entraînement continu prolongé comme le font trop de sportifs qui cherchent inutilement à afficher un kilométrage élevé. Un bon plan d’entraînement de l’aptitude cardiorespiratoire comprend 1 à 3 séances hebdomadaires intermittentes, une sortie continue longue aux 7 à 14 jours, plus des journées de repos actif (séances continues faciles) ou de repos passif (une journée sans activité d’entraînement pour faciliter la récupération).

  • Ne succombez pas à la tentation de boucler vos parcours d’entraînement en un temps record. Il est vrai que les séances intensives d’entraînement continu permettent une charge d’entraînement relativement grande pour le temps qui y est consacré, mais ces séances ardues requièrent un effort physique et mental important. Elles risquent de vous priver de l’énergie dont vous auriez besoin pour exécuter ultérieurement des séances d’entraînement par intervalles, plus appropriées pour l’amélioration de l’aptitude cardiorespiratoire.

  • Ne faites des sorties continues longues ou intensives que si vous avez bien récupéré des séances précédentes.

  • Allouez-vous un ou deux jours de repos actif ou passif, avant et après chaque séance intensive ou prolongée.

  • Variez vos parcours d’entraînement continu, pour éviter la monotonie.

  • Pendant chaque séance d’entraînement continu, assurez-vous de consommer suffisamment de liquide et de glucides (sucre).

  • Veillez à ce que votre technique demeure appropriée tout au long de vos séances d’entraînement continu.

Bref, quand vous exécutez des séances faciles ou prolongées d’entraînement continu, assurez-vous que leur intensité demeure dans une fourchette appropriée afin de stimuler suffisamment votre système cardiorespiratoire.


Pour en savoir davantage

Thibault G. Entraînement cardio, sports d’endurance et performance. Vélo Québec Éditions, Collection Géo Plein Air, 264 p., 2009.

Thibault G. En pleine forme, conseils pratiques pour s’entraîner et persévérer. Vélo Québec Éditions, Collection Géo Plein Air, 192 p., 2013.


Vous avez aimé… Partagez !

Guy Thibault

Guy Thibault

Docteur en physiologie de l'exercice, Guy est directeur des Sciences du sport de l’Institut national du sport du Québec et professeur associé au Département de kinésiologie de l'Université de Montréal. Ses deux derniers livres sont des succès de librairie : Entraînement cardio, sports d'endurance et performance; et En pleine forme, conseils pratiques pour s'entraîner et persévérer.

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *