NATURE HUMAINE

Là où la science, l'expérience et la passion
pour l'activité physique, la performance et le plein-air se rencontrent

Entraînement - Équipement - Plein-air

Se refroidir les jambes pour mieux performer dans les sports à efforts intermittents

Le refroidissement corporel (precooling) est une méthode couramment utilisée pour contrer les effets négatifs de la chaleur sur la performance. Plusieurs techniques sont maintenant en usage :

– bains et douches d’eau froide,
– chambre réfrigérée,
– veste thermique,
– sacs de glace,
– etc.

Le choix de la technique repose surtout sur son accessibilité, et selon que l’on souhaite refroidir le corps entier ou seulement une partie du corps.

Dans l’étude Precooling leg muscle improves intermittent sprint exercise performance in hot, humid conditions (2006), on a voulu déterminer quelle méthode pouvait améliorer le plus la performance dans les sports à efforts intermittents très intenses. Douze joueurs de rugby et de soccer ont participé à 4 protocoles sur ergocycle dans des conditions de chaleur et d’humidité élevées (33,7°C et 51,6 % d’humidité relative). Chaque protocole était composé de 20 fractions d’effort de 2 min comprenant 10 s de repos passif, 5 s de sprint maximal et 105 s de repos actif. Trois des protocoles furent précédés par l’une des trois périodes de 20 minutes de refroidissement suivantes :

– immersion dans un bain à 17,8 ± 2,1°C ;
– port d’une veste thermique sur le haut du corps (au sortir du congélateur la température de surface de la veste était de 10,7 ± 2,5°C) ;
– application de sacs de glace (ice-packs ; température initiale de surface de -16,0 ± 5,8°C) sur l’ensemble des muscles des cuisses (quadriceps et ischio-jambiers).

Le quatrième protocole (témoin) ne fut pas précédé d’un refroidissement.

Résultats
Les trois techniques diminuent les températures rectale, de la peau et musculaire (sauf suite au port de la veste, car elle n’était pas en contact avec le muscle vaste latéral, endroit où la température fut prise).

Par rapport au protocole témoinBainVesteSacs
Diminution de la température rectale0,3 ± 0,3°C0,3 ± 0,3°C0,2 ± 0,2°C
Diminution de la température musculaire (vaste latéral)0,7 ± 0,9°Cn/a1,0 ± 2,5°C

Quant à la performance, seul le refroidissement à l’aide de sacs de glace s’est accompagné d’améliorations significatives.

TechniquePuissance maximale (W)Travail moyen par sprint
(J)
Travail total effectué (kJ)
Groupe témoin1132 ± 112349,1 ± 32,56,8 ± 0,72
Veste thermique1149 ± 127356,4 ± 36,77,1 ± 0,77
Bain1126 ± 118350,9 ± 35,16,9 ± 0,77
Sacs1181 ± 149366,8 ± 42,37,1 ± 0,82

En résumé, la présente étude indique que l’usage de sacs de glace disposés sur l’ensemble des muscles des cuisses, en agissant tant sur la température systémique que musculaire, est la méthode de refroidissement qui permet d’améliorer le plus la performance dans les sports à efforts intermittents très intenses. De plus, sa logistique simple la rend facile à pratiquer sur le terrain.

Toutefois, comme cette étude fut réalisée en laboratoire sur ergocycle, des études similaires avec des protocoles effectués sur le terrain pourraient davantage renseigner sur son efficacité, ainsi que sur les temps optimaux de refroidissement.


Lectures suggérées
Cooling athletes before competition in the heat : Comparison of techniques and practical considerations (2006)
Practical precooling : Effect on cycling time trial performance in warm conditions (2008)


Vous avez aimé… Partagez !

Xavier Bonacorsi

Xavier Bonacorsi

Photographe, kinésiologue, constructeur et disciple de la maxime : « la vie se passe dehors »; Xavier écrit pour divers magazines de photographie, d'entraînement, de santé et de plein-air.

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *