NATURE HUMAINE

Là où la science, l'expérience et la passion
pour l'activité physique, la performance et le plein-air se rencontrent

Entraînement - Équipement - Plein-air

Test | ATYPIC : Manteau L52

Atypic Equipment propose de l’équipement de plein air de qualité, fabriqué au Québec, à partir de matières premières respectueuses de l’environnement.

Issus de la volonté de créer et de porter des équipements de plein air écoresponsables, les produits de la marque Atypic sont entièrement conçus et assemblés au Québec, utilisant des ressources locales. De la conception à la vente, toutes les étapes de production sont réalisées sur la rive-sud de Québec.

Ces produits sont confectionnés avec un isolant d’origine végétale, composé de 25 % de fibres d’asclépiade, 25 % de fibres de kapok et 50 % de fibres de maïs biosourcé.

Les isolants biosourcés, élaborés à partir de matières premières naturelles et renouvelables, sont recyclables en fin de vie, en plus d’offrir une combinaison optimale d’efficacité thermique, tout en préservant l’environnement.

Le manteau L52

Ayant créé le premier prototype de manteau en 2018, les fondateurs l’avaient prêté à un de leurs amis qui l’a testé dans toutes sortes d’activités hivernales dans l’Ouest canadien. Ce manteau innovateur s’est montré très résistant et chaud. Il n’en fallait pas plus pour y voir le grand potentiel de l’isolant végétal et biosourcé.

De fil en aiguille (pardonnez le jeu de mots facile), suite à la production de quelques articles et grâce au succès d’une campagne de financement, ils ont pu acquérir un premier local en 2021. Cela a ensuite pris 12 mois pour commercialiser la première collection, constituée de cinq produits Atypic, dont le L52.

À première vue, le manteau ressemble aux manteaux d’hiver isolés en duvet ou en matière synthétique.

Mais ce qui le démarque le plus des autres produits de même vocation, c’est sa très grande respirabilité.

Le manteau est bien conçu avec des poches externes et internes situées adéquatement et pratiques pour le rangement d’objets importants, tout comme pour y insérer ses mains en marchant. Les différents ajustements possibles sont bien pensés ; les poignets, le bas du manteau et le capuchon sont ajustables et tiennent bien en place, pour conférer une protection fiable contre le froid et le vent.

Les tests

Même lorsque je ne fais pas de sport, je transpire beaucoup. J’étais donc la candidate par excellence pour tester la respirabilité du manteau L52. Je n’ai pas été déçue ! On m’avait avisée que l’isolant végétal rendait le manteau un peu raide au début et que bien que cela était normal, il allait s’assouplir. C’est exactement ce qui s’est passé.

Au fil du temps, que ce soit dans la vie de tous les jours, en me déplaçant à vélo l’hiver ou pour me réchauffer après une longue sortie de ski, le manteau L52 a non seulement répondu à mes attentes, mais les a dépassées. Y compris lors des grands froids québécois. Petit bémol : j’aurais toutefois trouvé plus pratique d’avoir une fermeture-éclair à double sens à l’avant du manteau.

J’ai beaucoup apprécié le fait que la matière isolante reste en place, même en étant comprimée, assurant une isolation uniforme. Comparativement au duvet qui a parfois tendance à se déplacer, en créant des sections moins isolées.

Un autre point fort du design du L52 est l’ourlet de son capuchon, qui vient parfaitement sceller au niveau du front, assurant ainsi une conservation maximale de la chaleur et une excellente protection contre le vent.

Respirabilité impressionnante et compressibilité

Si (selon mes évaluations) le trio asclépiade, kapok et maïs surpasse les autres isolants en termes de respirabilité, celui-ci n’est pas aussi compressible que le duvet ou certaines alternatives synthétiques. Il faut aussi noter que l’étoffe externe est très robuste, diminuant davantage la compressibilité. Autre fait intéressant : l’isolant végétal d’Atypic est anti-microbien, ce qui va plaire aux athlètes et sportifs qui transpirent beaucoup !

Testée en bonus : la couverture Ono

Un peu comme avec le manteau, ce qui surprend au premier toucher de la couverture est une légère impression de rigidité. Si elle est moins douillette qu’un modèle en duvet, elle est en revanche beaucoup plus robuste. Sans être imperméable, son étoffe (en nylon ripstop 20D) résiste bien à l’eau et aux taches ; pratique lorsqu’on s’en sert pour se rendre au spa après le ski !

À l’instar du manteau et de tous les produits Atypic, la couverture est entièrement conçue et assemblée au Québec, et la quasi-totalité de ses composants provient de sources locales.

La couverture est maintenant rangée en permanence dans la voiture et servira à toutes les sauces. Une suggestion aux concepteurs : peut-être qu’un côté de la couverture avec une étoffe plus douce et moins glissante la rendrait encore plus multi-usages !

Pour des produits isolants qui sont respirants, confectionnés localement avec soin, et qui durent dans le temps en plus d’être respectueux de l’environnement, Atypic Equipment est une marque à retenir. Bravo !

Souhaitons que leur succès et une demande croissante ne leur fassent pas revoir leur modèle d’affaires et déménager leurs opérations de confection à des milliers de kilomètres de leurs clients.

Pour plus d’informations : www.atypicequipment.com


Vous avez aimé… Partagez !

Geneviève Healey

Fervente amatrice de données, ultracycliste à ses heures et instructrice de cardio-vélo à temps partiel, Geneviève carbure aux défis d’endurance. Elle rédige du contenu pour divers blogues, y décrivant entre autres ses aventures sportives, que vous pouvez suivre via @genevievehealey

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser le vôtre !

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *