NATURE HUMAINE

Là où la science, l'expérience et la passion
pour l'activité physique, la performance et le plein-air se rencontrent

Entraînement - Équipement - Plein-air

Test | YETI : Hopper M20

Quand Yeti m’a proposé de faire l’essai de son nouveau M20, une glacière souple sac à dos, j’étais un peu perplexe. Ayant déjà testé quelques glacières et sacs de transport Yeti, je connaissais déjà la haute qualité des produits ; je ne sais donc pas d’où venait ma dubitation initiale. Sans doute est-ce l’idée d’accoupler une glacière et un sac à dos que je n’arrivais pas à assimiler.

Mon scepticisme a toutefois laissé sa place à mon ravissement dès la première sortie.

Parlons d’abord du design et des matériaux. Le Hopper M20 est admirablement conçu : les matériaux sont extrêmement robustes, le système de fermeture aimanté à repli (Magshield) scelle parfaitement le sac, et offre une grande ouverture lors du chargement, les bretelles de transport et le dos sont suffisamment confortables, même lors de longs déplacements, et il est parfaitement étanche !

Dans la fiche technique, on conseille d’utiliser un ratio de glace / canettes (de bière) de 2 : 1. C’est beaucoup de glace. Mais cela permet d’étancher sa soif avec un breuvage toujours bien froid, même après plusieurs heures de transport.

Je n’ai pas encore utilisé autant de glace dans le Hopper, me contentant de blocs réfrigérants (ice-packs) qui occupaient environ 20 % du volume. Résultat : mes pique-niques (incluant des breuvages) étaient toujours bien au frais après 3-4 heures de déplacement.

Un autre point fort du sac-glacière sont ses multiples poignées ultra-robustes, qui permettent une grande maniabilité, même dans des positions instables comme en canot. Par ailleurs, sa base plate très résistante maintient Hopper debout et ne craint pas les sols abrasifs.

Même si le sac comporte des sangles à boucles (daisy chain) sur le devant et les côtés pour y attacher des accessoires, dont le sac Sidekick Dry, une pochette intégrée (et étanche) serait très utile pour y transporter de menus essentiels tels que clés, téléphones, cartes… C’est le seul manque que j’ai noté.

Bref, si au début j’étais hésitant, je dois avouer que je suis maintenant converti aux glacières que l’on porte sur son dos, et cela grâce au Hopper. Quel plaisir de se déplacer avec une glacière (robuste, efficace, confortable et attrayante) tout en ayant les mains libres !

On se procure le Hopper M20 pour 450 CAD$
Il n’est pas encore disponible en Europe (août 2022), mais ça ne saurait tarder.

Pour plus d’informations : www.yeti.com


Vous avez aimé… Partagez !

Xavier Bonacorsi

Photographe, kinésiologue, constructeur et disciple de la maxime : « la vie se passe dehors »; Xavier écrit pour divers magazines de photographie, d'entraînement, de santé et de plein-air.

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser le vôtre !

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *