NATURE HUMAINE

Là où la science, l'expérience et la passion
pour l'activité physique, la performance et le plein-air se rencontrent

Entraînement - Équipement - Plein-air

Test | GRAYL : Filtre à eau Geopress
3-2-1-go

Le point faible de la plupart des filtres à eau est leur lenteur. Les différents systèmes mécaniques de pompage comportent plusieurs pièces (manettes, tuyaux, embouts filtrants…) et leur utilisation n’est pas rapide.

Grayl nous propose une alternative des plus simples et rapides à utiliser.
Il s’agit d’une bouteille constituée de deux récipients qui s’emboitent l’un dans l’autre. On remplit d’eau le premier, externe, et on y pousse le second, interne, qui forme une sorte de piston doté d’une cartouche filtrante. Le manufacturier nous affirme qu’elle capte 99,99 % des virus et des protozoaires ainsi que 99,9999 % des bactéries – autant dire que tout élément pathogène y est emprisonné.

Selon la fiche technique, le Geopress permet de filtrer 710 ml d’eau en 7 secondes. Je l’ai utilisé lors d’une dizaine de randonnées, et je dois dire que je n’arrive toujours pas à descendre sous la barre des 15 secondes !

Ceci est néanmoins plus rapide que tous les filtres que j’ai utilisés par le passé. Et pas besoin de pomper, il suffit de laisser son poids pousser le piston.

Sa cartouche peut filtrer jusqu’à 250 litres d’eau et la remplacer coûte 35 $.
Le couvercle à large goulot comporte également un bec à capuchon pour boire sans éclaboussures ni dégâts. Très robuste, doté de surfaces antidérapantes, le Geopress offre la promesse de plusieurs années de service.

Pour moi, sa simplicité d’utilisation et sa grande robustesse, valent davantage que sa rapidité. Malgré un poids supérieur aux filtres plus compacts, c’est maintenant le filtre que je mets dans mon sac lors de randonnées, courtes ou longues.


Pour en savoir plus : www.grayl.com

Disponible sur amazon.ca : Filtre Geopress de Grayl


$ 120 CAD
450 grammes
  • Robuste et simple à utiliser


Les notes sont basées sur la comparaison avec des produits équivalents, et la durabilité est évaluée en fonction de l’analyse des composantes et s’appuie sur l’expérience des auteurs, et non pas sur une utilisation à long terme.


Vous avez aimé… Partagez !

Xavier Bonacorsi

Xavier Bonacorsi

Photographe, kinésiologue, constructeur et disciple de la maxime : « la vie se passe dehors »; Xavier écrit pour divers magazines de photographie, d'entraînement, de santé et de plein-air.

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser le vôtre !

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre infolettre.

Recevez nos dernières fiches scientifiques et revues d'équipement.