NATURE HUMAINE

Là où la science, l'expérience et la passion
pour l'activité physique, la performance et le plein-air se rencontrent

Entraînement - Équipement - Plein-air

Un petit choc au cerveau pour améliorer vos performances sportives ?
3-2-1-go

La performance sportive est un sujet d’étude que l’on ne cesse d’approfondir. On a déjà bien exploré les fonctions motrices, musculaires, pulmonaires, cardiovasculaires, la nutrition… et voilà qu’aujourd’hui on se penche d’une nouvelle manière sur  le rôle du cerveau dans l’amélioration des résultats sportifs. Entre autres, on étudie les effets ergogènes de la stimulation intracrânienne à courant direct (Transcranial Direct Current Stimulation – tDCS).

La tDCS est une technique d’électrostimulation du cerveau qui a été développée à des fins thérapeutiques pour aider certaines personnes atteintes de maladies comme le Parkinson, l’Alzheimer, la schizophrénie…

Elle consiste à stimuler certaines régions du cerveau. Quelques audacieux scientifiques de la performance sportive ont cru bon de tenter l’expérience avec des athlètes “sains”, pour voir si cela pouvait donner un coup de pouce à leur performance.

Si les mécanismes d’action de la stimulation intracrânienne ne sont toujours pas parfaitement documentés, il semble qu’appliquer un très faible courant continu (de 9 à 13 minutes) à travers la boîte crânienne augmente l’excitabilité du cortex moteur pendant une période pouvant aller jusqu’à 90 minutes.


Lors de contractions soutenues, l’excitabilité des neurones moteurs (cortex moteur) ainsi que la capacité de contractilité des fibres musculaires diminuent. D’où l’idée que maintenir l’excitabilité des neurones moteurs pourrait permettre de réduire la diminution de l’intensité des contractions. Il s’agit en fait de réduire ce que l’on appelle la fatigue supra-spinale, cause de la diminution de l’aptitude musculaire pendant un effort prolongé.


Il ressort des études que la tDCS peut avoir de réels effets positifs chez les sportifs, surtout sur la perception de l’effort. L’épuisement se manifeste plus tard, d’où une meilleure performance.


Si vous avez envie d’en faire vous-même l’expérience : la compagnie Halo Sport (www.haloneuro.com) offre des « écouteurs » sensés augmenter (selon le fabricant) la force, l’explosivité, l’endurance et la mémoire musculaire.

Il faudra mener d’autres recherches pour mieux cerner les effets ergogènes de la tDCS et pour vérifier si l’utilisation de l’appareil de la compagnie Halo Sport donne les effets escomptés. Il faudra aussi se pencher sur l’aspect éthique d’une telle pratique dans le contexte sportif.


Sources : 

The Ergogenic Effects of Transcranial Direct Current Stimulation on Exercise Performance (2017)
Transcranial Direct Current Stimulation and Sports Performance (2017)
Improving Cycling Performance : Transcranial Direct Current Stimulation Increases Time to Exhaustion in Cycling (2015)


Vous avez aimé… Partagez !

Xavier Bonacorsi

Xavier Bonacorsi

Photographe, kinésiologue, constructeur et disciple de la maxime : « la vie se passe dehors »; Xavier écrit pour divers magazines de photographie, d'entraînement, de santé et de plein-air.

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser le vôtre !

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *