NATURE HUMAINE

Là où la science, l'expérience et la passion
pour l'activité physique, la performance et le plein-air se rencontrent

Entraînement - Équipement - Plein-air

Améliorez votre performance au 5 km en prenant des saunas
3-2-1-go

On sait que l’exposition fréquente à la chaleur s’accompagne d’une augmentation du volume plasmatique et que plus le volume plasmatique est élevé, plus on est apte à l’effort prolongé. On peut donc faire l’hypothèse que le fait de prendre régulièrement un sauna améliore la performance dans les sports d’endurance.

Dans l’étude Effect of post-exercise sauna bathing on the endurance performance of competitive male runners 2007, GS Scoon et ses collaborateurs ont voulu déterminer les effets d’un sauna pris après chaque séance d’entraînement sur la performance en course à pied.

Six coureurs de fond de niveau moyen (record personnel moyen de 17:30 min:s au 5 000 m) ont pris part à l’étude. On a mesuré leur performance à un test sur tapis roulant consistant à tenir le plus longtemps possible leur vitesse de record personnel sur 5 000 m :
– au début du protocole ;
– suite à trois semaines d’un entraînement typique de course à pied ;
– suite à trois semaines du même entraînement mais où chaque séance était suivie d’une période de 31 ± 5 minutes dans un sauna à une température de 89,9 ± 2,0°C (en moyenne 13 séances de sauna par athlète).

Résultats

Comparées aux trois semaines d’entraînement normal, les trois semaines d’entraînement avec sauna se sont accompagnées d’une amélioration de 32 % du temps de course à vitesse cible, ce qui équivaut à une amélioration de 1,9 % de la performance au 5 000 m.

Le volume plasmatique et le volume de globules rouges étaient respectivement 7,1 et 3,5 % plus élevés après entraînement avec sauna, comparativement à la situation témoin.

Les résultats de cette étude nous indiquent donc que prendre un sauna après chaque séance d’entraînement pendant trois semaines améliore de manière significative et importante la performance en course de fond chez des coureurs de niveau moyen.

En appliquant cette stratégie, il faut veiller à bien s’hydrater tout en s’assurant que le stress thermique lié au sauna n’entrave pas l’entraînement en course à pied. Reste maintenant à savoir si les résultats seraient similaires chez des athlètes de haut niveau.


Vous avez aimé… Partagez !

Xavier Bonacorsi

Xavier Bonacorsi

Photographe, kinésiologue, constructeur et disciple de la maxime : « la vie se passe dehors »; Xavier écrit pour divers magazines de photographie, d'entraînement, de santé et de plein-air.

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser le vôtre !

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *