NATURE HUMAINE

Là où la science, l'expérience et la passion
pour l'activité physique, la performance et le plein-air se rencontrent

Entraînement - Équipement - Plein-air

Test | HELLY HANSEN : Elevation Shell Jacket
3-2-1-go

On ne le dira jamais assez : en montagne (surtout en hiver), il faut toujours être prêt à affronter les pires conditions !

C’est indéniablement cette consigne qu’avaient en tête les concepteurs chez Helly Hansen lorsqu’ils ont pensé le Elevation Shell Jacket. Cette nouvelle veste-coquille est spécialement conçue pour les plus aventuriers des skieurs freeride et de haute route.

Premières impressions

Ce qui étonne au tout premier abord est la solidité de l’étoffe : on croirait une veste faite pour les chantiers de construction ! Fabriquée d’un tissu trois couches « Helly Tech Professionnal », pourvu d’un traitement déperlant (DWR), celle-ci est imperméable, respirante, coupe-vent, et semble indestructible.

Des manchons avec trous pour les pouces ainsi que des velcros très larges rendent les manches complètement étanches à la neige. Ses poches sont disposées de façon à être accessibles même avec un sac à dos. Une coupe décontractée et longue, une jupette intégrée, un très haut col, des coutures scellées, une balise Recco, un tissu à lunette, un capuchon ajustable (d’un orange hyper-vif afin d’être bien visible lors de tempêtes et avalanches) ne sont que quelques autres des caractéristiques de cette veste qui nous donne vraiment l’impression d’être invulnérable.

De plus, le système H2Flow, avec coussins d’air et fentes d’aération dans le dos ainsi que des pochettes d’aération à l’avant, offre une excellente ventilation.

Quelques descentes (et montées) plus tard…

Lorsque neuve, la solidité de la veste la rend très rigide. Il faut quelques bonnes sorties pour l’assouplir un peu. En montée, malgré son système H2Flow qui aide à conserver le dos au sec lorsqu’on porte un sac à dos, la veste est relativement chaude. On aurait aimé des ouvertures à glissière sous les bras. Elle n’est d’ailleurs pas très compressible, et occupe un bon espace dans le sac à dos lorsque rangée.

Lors des descentes, il peut y avoir un mètre de poudreuse, il peut neiger, venter, tempêter… le ciel peut nous tomber sur la tête, rien ne passera. Même des branches d’arbres lors de slaloms serrés en sous-bois ne parviennent pas à l’érafler.

Jupette intégrée et poches de ventilation

Si son imperméabilité (testée sous la neige humide et non sous la pluie) est irréprochable, on apprécierait une plus grande respirabilité. Mais avec un tissu si robuste et solide, il est difficile d’imaginer comment augmenter la respirabilité !

Pour ceux qui peuvent accepter les compromis de poids et de compressibilité, c’est une coquille parfaite pour affronter les pires conditions d’hiver en montagne, et qui promet d’offrir de nombreuses années de service !

$750 CAD
Veste-coquille imper-respirante indestructible !
  • Extrêmement résistante
  • Offre un protection optimale
  • Un peu lourde
  • Peu compressible lors du rangement

9 of 10

8 of 10

8 of 10

7 of 10

10 of 10

9 of 10

7 of 10

10 of 10

9 of 10

Les notes sont basées sur la comparaison avec des produits équivalents, et la durabilité est évaluée en fonction de l’analyse des composantes et s’appuie sur expérience des auteurs, et non pas sur une utilisation à long terme.


Vous avez aimé… Partagez !

Xavier Bonacorsi

Xavier Bonacorsi

Photographe, kinésiologue, constructeur et disciple de la maxime : « la vie se passe dehors »; Xavier écrit pour divers magazines de photographie, d'entraînement, de santé et de plein-air.

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser le vôtre !

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *