NATURE HUMAINE

Là où la science, l'expérience et la passion
pour l'activité physique, la performance et le plein-air se rencontrent

Entraînement - Équipement - Plein-air

Efficacité de pédalage : une qualité d’importance sous-estimée
3-2-1-go

La performance dans les sports cyclistes dépend surtout de la puissance aérobie maximale (puissance développée lorsque le VO2 atteint sa valeur maximale au cours d’un test progressif), de l’endurance et de la capacité anaérobie, mais aussi de l’efficacité de pédalage. L’efficacité « brute » de pédalage est le ratio entre la puissance de pédalage développée et l’énergie dépensée.

On a cru pendant longtemps qu’il est impossible d’améliorer son efficacité de pédalage : les premières études (menées auprès d’un nombre généralement petit de sujets) ne révélaient aucune différence entre l’efficacité de pédalage des cyclistes de niveau moyen et élevé. Mais plus récemment, en employant de meilleurs devis de recherche, on a démontré que l’efficacité de pédalage s’améliore avec l’entraînement.

Dans leur article The effects of training on gross efficiency in cycling : A review (2009), les auteurs décrivent les méthodes de mesure de l’efficacité de pédalage (efficacité « brute », « nette » et « delta ») et démontrent que la marge d’amélioration possible de cette qualité qui a sans doute une composante biomécanique et une composante physiologique correspond à une amélioration relativement importante de la performance, d’où l’intérêt de la mesurer chez les coureurs cyclistes pour en apprécier l’évolution.

Il semble que les méthodes d’entraînement les plus susceptibles d’améliorer l’efficacité de pédalage soient la musculation et l’entraînement par intervalles composé de périodes d’effort d’intensité très élevée.

Les conclusions de cette recension des études scientifiques indiquent que les cyclistes auraient intérêt à suivre l’évolution de l’efficacité de leur coup de pédale. Dans les recherches, cette mesure a rarement été effectuée à haute intensité, ce qui serait pourtant pertinent, puisque c’est généralement dans les moments où l’intensité est particulièrement élevée que les cyclistes peuvent se démarquer.


Pour en savoir davantage

Thibault G. Entraînement cardio, sports d’endurance et performance. Vélo Québec Éditions, Collection Géo Plein Air, 264 p., 2009.


Vous avez aimé… Partagez !

Guy Thibault

Guy Thibault

Docteur en physiologie de l’exercice, Guy est directeur des Sciences du sport de l’Institut national du sport du Québec et professeur associé au Département de kinésiologie de l’Université de Montréal. Ses deux derniers livres sont des succès de librairie : Entraînement cardio, sports d’endurance et performance ; et En pleine forme, conseils pratiques pour s’entraîner et persévérer.

  • Avatar

    Romuald

    4 septembre 2017 #1 Author

    Il vaudrait mieux utiliser le terme "rendement" plutôt qu'"efficacité", notion plutôt flou en français de France 🙂

    Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre infolettre.

Recevez nos dernières fiches scientifiques et revues d'équipement.