NATURE HUMAINE

Là où la science, l'expérience et la passion
pour l'activité physique, la performance et le plein-air se rencontrent

Entraînement - Équipement - Plein-air

Jouer dehors fait diminuer le risque de développer et d’aggraver une myopie
3-2-1-go

Depuis quelques années on remarque une grande augmentation des cas de myopie ; on parle même d’épidémie : le nombre de myopes aurait doublé depuis 20 ans, et ils sont diagnostiqués de plus en plus jeune. Plusieurs études associent cette augmentation au temps passé devant les écrans (ordinateurs, tablettes téléphones, télé…).

Les chercheurs de cette étude : Outdoor activity during class recess reduces myopia onset and progression in school children (2013), ont voulu savoir si on pouvait, chez les enfants, faire diminuer le risque de développer et d’aggraver une myopie grâce à la pratique régulière d’activités en plein-air. Ils ont donc suivi 571 jeunes de 7 à 11 ans durant un an : 333 devaient systématiquement participer à des activités en plein-air lors de chacune de leurs récréations scolaires, tandis que les 238 autres devaient ne rien changer à leurs habitudes de récréation scolaire.

Résultats

À la fin de l’année d’observation on a noté, chez les enfants ayant toujours « jouer dehors » lors de leurs récréations scolaires, une augmentation de cas de myopie de 8,41 % et une aggravation des cas existants de 0,25 de dioptrie, tandis que ceux qui n’avaient aucune directives ont vu 17,65 % de nouveaux cas et une aggravation de 0,38 de dioptrie.

Outre les activités en plein-air lors des récréations scolaires, aucun autre élément n’a pu expliquer ces différences. Cette étude indique que chez les enfants de 7 à 11 ans, s’adonner à la pratique régulière d’activités en plein-air peut significativement réduire l’aggravation de la myopie, et surtout diminuer l’apparition de nouveaux cas. Les institutions scolaires ont donc tout intérêt à développer des programmes qui amènent les écoliers à passer un maximum de temps en plein-air.


Vous avez aimé… Partagez !

Xavier Bonacorsi

Xavier Bonacorsi

Photographe, kinésiologue, constructeur et disciple de la maxime : « la vie se passe dehors »; Xavier écrit pour divers magazines de photographie, d'entraînement, de santé et de plein-air.

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser le vôtre !

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *