NATURE HUMAINE

Là où la science, l'expérience et la passion
pour l'activité physique, la performance et le plein-air se rencontrent

Entraînement - Équipement - Plein-air

Les chaussettes de compression sont-elles vraiment efficaces ?

Les vêtements de compression, et plus particulièrement les chaussettes de compression, gagnent énormément en popularité chez les athlètes. Toutefois, un réel effet bénéfique n’a toujours pas été démontré de manière non équivoque.

Les auteurs de cette étude : Compression garments and exercise : No influence of pressure (2015), ont analysé les résultats de 24 études sur le sujet, afin de voir si le port de chaussettes de compression pour améliorer la performance et la récupération est en voie de faire consensus dans le milieu scientifique. Ils ont notamment voulu déterminer s’il existe des conditions optimales d’utilisation et si des pressions différentes exercées par les chaussettes donnaient des résultats différents.

Ils sont ainsi arrivés aux constats suivants :

  1. porter des chaussettes de compression durant l’exercice n’améliore pas significativement la performance immédiate, ni la récupération ;
  2. porter des chaussettes de compression durant la période de récupération peut accélérer la récupération et diminuer les courbatures ; les facteurs expliquant ces effets ne sont toujours pas bien compris ;
  3. porter des chaussettes de compression durant ou après une séance d’exercice peut améliorer la performance dans une séance ultérieure, effectuée la même journée ;
  4. les conclusions sont les mêmes pour les exercices d’endurance et de musculation ;
  5. il ne semble pas y avoir de relation entre la pression exercée par les chaussettes et les résultats ; dans les 24 études, la pression variait de 1,1 à 34,3 mm Hg à la cheville, et de 8,0 à 27,0 mm Hg au mollet.

Les chercheurs croient donc que le port de chaussettes de compression dans le but d’accélérer la récupération ne présente un certain intérêt qu’après l’exercice. Mais on ignore toujours quelles sont la durée et la pression idéales pour une amélioration optimale de la récupération.

La popularité des chaussettes de compression tient peut-être à des facteurs subjectifs reliés aux sensations de confort et de soutien « perçus » lorsqu’elles sont portées durant l’exercice.

Il faudra encore d’autres études (avec, notamment, des chaussettes de compression placebo) pour déterminer si la compression durant l’exercice peut améliorer la performance immédiate de façon significative.


Vous avez aimé… Partagez !

Xavier Bonacorsi

Xavier Bonacorsi

Photographe, kinésiologue, constructeur et disciple de la maxime : « la vie se passe dehors »; Xavier écrit pour divers magazines de photographie, d'entraînement, de santé et de plein-air.

  • françois juignet

    1 octobre 2017 #1 Author

    d'accord avec vous, pour moi, ce fut un essai très négatif :
    j'ai testé les manchons de contention (à leur début) de fin 2005 à début avril 2006. tous mes marathons étaient réalisés autour de 3h45 (à cette époque). J'ai utilisé la contention sur le marathon de La Rochelle fin novembre 2005 : raté, jambes en coton dès le 25ème km, fini en marchant. j'ai pensé : c'est la fin de saison … mais même chose à Cheverny début avril 2006 : jambes coupées en fin de parcours et terminé en marchant … et là j'ai pensé aux manchons … heureusement !!! puisque 3 semaines plus tard j'ai pu faire sans contention les 100 km du Périgord noir, sans difficulté, et sans marcher, malgré les 2 km de côtes finales (10h54 en V3). donc plus de contention.

    Répondre

    • Xavier Bonacorsi

      Xavier Bonacorsi

      1 octobre 2017 #2 Author

      Intéressante votre expérience avec les manchons… Si plusieurs études indiquent que la compression ne contribue pas (ou peu) à l'amélioration de la performance, il est étonnant de voir qu'elle peut lui nuire… Merci pour votre commentaire !

      Répondre

      • françois juignet

        3 octobre 2017 #3 Author

        ne serait-ce pas du bon sens que de penser qu'un muscle compressé n'est sûrement pas plus efficace? Au contraire, cela crée une gêne musculaire. Quant au retour veineux, pour lequel la compression est faite, il se fait par l'appui talon qui est suffisamment fréquent en course à pied … il n'y a donc aucun besoin d'aide supplémentaire.

        Répondre

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *