NATURE HUMAINE

Là où la science, l'expérience et la passion
pour l'activité physique, la performance et le plein-air se rencontrent

Entraînement - Équipement - Plein-air

Muscler les personnes âgées

Pour augmenter la qualité de vie

Chez les personnes âgées, l’intérêt de l’exercice physique ne réside pas tant dans l’augmentation de l’espérance de vie que dans l’amélioration de la qualité de vie. Or, seul l’entraînement musculaire (musculation) leur permet de retarder de manière significative le moment critique où elles perdront leur autonomie fonctionnelle.

En effet, selon plusieurs recherches, seuls les exercices de musculation peuvent retarder, voire renverser, la sarcopénie, c’est-à-dire la réduction de l’endurance, de la force et de la masse musculaires qui l’accompagnent. Certes, la pratique régulière d’activités aérobies comme la marche, le vélo, la natation ou le ski de fond permet à la fois d’entretenir l’aptitude aérobie et de prévenir les maladies du système cardiorespiratoire. Mais, on se rend compte aujourd’hui qu’on a sous-évalué les bienfaits de la musculation. Ce constat prend toute son importance, car au cours des dernières décennies, l’augmentation de l’espérance de vie ne s’est pas accompagnée d’une augmentation de l’espérance de vie en santé, bien au contraire.

Les personnes âgées ont donc avantage à ajouter des exercices de musculation à leur programme d’activités physiques. Contrairement à certains préjugés, la musculation est à leur portée et constitue un moyen efficace et sécuritaire d’augmenter leur endurance, leur force et leur masse musculaires et, de manière générale, leur capacité et leur indépendance fonctionnelle.

Même les personnes qui ont été longtemps inactives ou peu actives constatent rapidement, dès qu’elles se mettent à faire régulièrement de la musculation, une amélioration notable de leur capacité fonctionnelle, condition indissociable de la qualité de vie.

De la force, de l’équilibre et de la souplesse !

En plus de faire de la musculation, les personnes âgées gagnent à entretenir et à développer leur équilibre, leur flexibilité et leur agilité, afin de maintenir l’ensemble de leurs habiletés et de réduire le risque de chute. La meilleure stratégie consiste à pratiquer régulièrement des activités appropriées comme le yoga, le tai-chi, la danse et des activités aquatiques.

Quant aux exercices d’étirement, ils développent et entretiennent l’amplitude de mouvement des diverses articulations. Ils permettent ainsi aux personnes âgées de conserver les capacités physiques essentielles aux activités de base de la vie quotidienne, tout en soulageant certains malaises et douleurs propres au vieillissement.

Soulignons que la pratique régulière d’activités physiques n’accroît pas le danger d’infarctus du myocarde, mais réduit le risque d’être atteint d’insuffisance coronarienne, et, donc, de mourir subitement.

Pour muscler sa vie sociale

Les personnes âgées autonomes, grâce aux bienfaits de l’activité physique, notamment de la musculation, mènent généralement une vie sociale plus active et enrichissante. Comme quoi, la musculation peut jouer un rôle irremplaçable dans la préservation de l’autonomie et la qualité de vie.


Pour en savoir davantage

Aging of skeletal muscle : A 12-yr longitudinal study (2000)
L’activité physique, déterminant de la qualité de vie des personnes de 65 ans et plus (2002)
En pleine forme, conseils pratiques pour s’entraîner et persévérer (2013)


Vous avez aimé… Partagez !

Guy Thibault

Guy Thibault

Docteur en physiologie de l’exercice, Guy est directeur des Sciences du sport de l’Institut national du sport du Québec et professeur associé au Département de kinésiologie de l’Université de Montréal. Ses deux derniers livres sont des succès de librairie : Entraînement cardio, sports d’endurance et performance ; et En pleine forme, conseils pratiques pour s’entraîner et persévérer.

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser le vôtre !

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *