NATURE HUMAINE

Là où la science, l'expérience et la passion
pour l'activité physique, la performance et le plein-air se rencontrent

Entraînement - Équipement - Plein-air

Pédaler et courir plus vite en se rinçant la bouche ?

Il est bien connu qu’un apport en glucides durant l’exercice améliore la performance dans les sports d’endurance. Cela maintient la glycémie et préserve les réserves de glycogène. On fait aussi état d’une action ergogène par l’intermédiaire du système nerveux central (régions du cerveau responsables de la motivation et de la récompense).

On cherche maintenant à déterminer si, à elle seule, cette activation nerveuse pourrait améliorer la performance. Dans la revue de littérature scientifique Carbohydrate mouth rinse : Does it improve endurance performance ? (2010), on a retenu des études où des cyclistes et des coureurs ont testé l’utilisation d’un rince-bouche à base de glucides.

Résumé des résultats de quelques études

ÉtudeSport, protocoleConcentration et fréquence du rince-boucheÉtat nutritionnelRésultats de la performance
Carter et coll.Cyclisme, 1h à 75 % de la puissance maximale6,4 % (25 ml) de maltodextrine à toutes les 7,5 minÀ jeun depuis 4haugmentations de 2,9 % de la performance, et de 2,7 % de la puissance
Whitham et McKinneyCourse, distance maximale en 1h6 % (200 ml) de maltodextrine avant et à toutes les 6 minÀ jeun depuis 4hAucune différence
Rollo et coll.Course, 10 min à 60 % Vo2max6 % (25 ml) de glucose avant et à toutes les 5 minÀ jeun depuis la veilleAugmentation de 1,7 % de la distance parcourue
Pottier et coll.Cyclisme, 1h à 75 % de la puissance maximale6 % (1,5 ml par kg de poids) d’une solution de glucidesÀ jeun depuis 3hAugmentations de 3,7 % de la performance et de 3,3 % de la puissance
Chambers et coll.Cyclisme, 1h à 75 % de la puissance maximale6,4 % (25 ml) de maltodextrine avant et à toutes les 7,5 minÀ jeun depuis 6hAugmentations de 2,9 % de la performance et de 2,7 % de la puissance
Beelen et coll.Cyclisme, 1h à 75 % de la puissance maximale6,4 % (25 ml) de maltodextrine avant et à toutes les 7,5 minÀ jeun depuis 2hAucune différence

Les résultats de la plupart des études indiquent clairement que de se rincer la bouche avec une solution à base de glucides peut améliorer la performance dans les sports d’endurance à haute intensité.

Il est à noter que des effets positifs furent surtout constatés chez les cyclistes, et que les améliorations sur la performance furent généralement moins importantes, voire non significatives chez les coureurs. On note également une différence en fonction de l’état nutritionnel des athlètes : plus l’athlète est à jeun, plus les effets semblent être importants.

Les athlètes qui ont tendance à souffrir de malaises gastro-intestinaux pendant l’effort pourraient gagner à se rincer la bouche avec une solution glucidique, tout en prenant garde de ne pas négliger un réel apport nutritionnel lorsque celui-ci est nécessaire.

D’autres études devront être menées pour mieux comprendre les actions et les effets à long terme de l’utilisation d’un rince-bouche glucidique sur le système nerveux central, et pour vérifier si l’on obtient des effets similaires dans d’autres sports d’endurance et dans des sports où la force, la puissance ou la vitesse sont des déterminants de la performance.


Vous avez aimé… Partagez !

Xavier Bonacorsi

Xavier Bonacorsi

Photographe, kinésiologue, constructeur et disciple de la maxime : « la vie se passe dehors »; Xavier écrit pour divers magazines de photographie, d'entraînement, de santé et de plein-air.

    Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *