NATURE HUMAINE

Là où la science, l'expérience et la passion
pour l'activité physique, la performance et le plein-air se rencontrent

Entraînement - Équipement - Plein-air

Perdre de la graisse rapidement ?

Les personnes qui ont un excès de poids se font souvent proposer des formules sensées leur permettre de perdre un « gros » paquet de kilos en quelques jours seulement. Mais à quel taux maximal peuvent-elles raisonnablement perdre de la graisse ?

La vérité c’est qu’il n’est pratiquement pas possible de perdre plus de 2 kilogrammes de graisse par mois. Pourquoi ? Parce que pour perdre de la graisse, il faut impérativement dépenser plus de calories qu’on en ingère par l’alimentation. Pour perdre 1 kg de graisse, il faut cumuler un déficit calorique d’environ 9000 kilocalories (kcal).

Ainsi, par exemple, une personne qui désire perdre du poids rapidement et qui se donne l’objectif sévère de perdre 1 kg de graisse en une semaine devra donc dépenser à peu près 1290 kcal de plus qu’elle n’en ingère, à chaque jour. Pour créer un tel déficit, elle devra réduire son apport calorique alimentaire et augmenter son activité physique.

Or, une réduction importante de l’apport alimentaire, en plus de s’accompagner d’une sensation permanente de privation, a de nombreux inconvénients. Elle augmente le risque de carence alimentaire, particulièrement problématique pour les enfants et les adolescents en pleine croissance, et elle s’accompagne indubitablement d’une diminution prononcée de la masse maigre et d’une diminution concomitante du métabolisme de base, d’où une difficulté accrue de susciter un bilan énergétique négatif : moins on mange, moins on dépense d’énergie, d’où le cercle vicieux.

Par ailleurs, seules les personnes en excellente condition physique sont capables d’augmenter de manière vraiment très élevée leur dépense énergétique par l’activité physique. En effet, comme l’indique le tableau, au cours de l’exercice physique, la dépense calorique par minute varie selon l’aptitude aérobie d’une personne et l’intensité relative de l’exercice qu’elle effectue. Le tableau permet de calculer que pour dépenser 9000 kcal, soit à peu près l’équivalent de 1 kg de graisse, une personne de faible aptitude aérobie devra effectuer plus de 25 heures d’activité physique à très faible intensité (6 kcal/min), alors qu’une personne en excellente condition physique pourra dépenser la même quantité de calories en moins de 10 heures si elle s’entraîne à intensité très élevée (soit 16 kcal par minutes). En plus de présenter des risques pour la santé, perdre plus de 2 kg de graisse par mois exige des privations et un volume d’entraînement qui ne sont pas à la portée de tous.

Dépense calorique approximative (KCAL/MIN)

Selon l’aptitude aérobie et l’intensité relative de l’activité physique

Intensité relative                                      Aptitude aérobie             

                         Très faible        Faible        Moyenne       Élevée

Très faible                                5                    6                    7                     8

Faible                                        6                    7                    9                    10

Moyenne                                   7                    9                   10                  12

Élevée                                        9                   10                  12                   14

Très élevée                               10                  12                  14                   16

Ainsi, bien que théoriquement possible, perdre plus de 1 kg de graisse par semaine est si difficile à réaliser que cela n’est certainement pas à la portée de tous.

Les spécialistes recommandent plutôt aux personnes qui doivent perdre du poids de se donner des objectifs à très long terme et de ne pas chercher à perdre plus de 1 à 2 kg par mois, ce qui suppose un déficit calorique d’environ 300 à 600 kcal par jour.

Pour en savoir davantage

Thibault G. Entraînement cardio, sports d’endurance et performance. Vélo Québec Éditions, Collection Géo Plein Air, 264 p., 2009.

Thibault G. En pleine forme, conseils pratiques pour s’entraîner et persévérer. Vélo Québec Éditions, Collection Géo Plein Air, 192 p., 2013.


Vous avez aimé… Partagez !

Guy Thibault

Guy Thibault

Docteur en physiologie de l’exercice, Guy est directeur des Sciences du sport de l’Institut national du sport du Québec et professeur associé au Département de kinésiologie de l’Université de Montréal. Ses deux derniers livres sont des succès de librairie : Entraînement cardio, sports d’endurance et performance ; et En pleine forme, conseils pratiques pour s’entraîner et persévérer.

  • Avatar

    http://www.Br.Fatlossdoctor.pro/

    15 avril 2017 #1 Author

    Je ne sais pas où vous recevez vos informations, mais un sujet génial.

    Je dois passer du temps à apprendre plus ou à comprendre davantage.
    Merci pour l'information fantastique que je recherchais cette information pour ma mission.

    Répondre

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *